FANDOM


L'Union Sainte Galactique, Union Sainte des Galaxies ou encore Union Sainte, souvent abrégée USG, est un organisme politico-religieux rassemblant une grande part des peuples et territoires du Grand Amas. Cet organisme est fondé avant tout sur la religion Ostoït et sur la domination d'une race, les Zaltones.

Il s'agit de l'une des trois grandes "factions" qui divisent la zone, avec la Fédération Intergalactique et les Républiques Galactiques Unies.

Histoire Modifier

Il y a un millier d'années environ, l'Empire de Dzlnangdar régnait en maître sur la planète Amnéré, où elle avait rallié et/ou réduit en esclavage toutes les races conscientes qui s'y trouvaient.

Progressivement, l'Empire développait sa technologie de voyage spatial, avec pour idée d'amener la civilisation et la religion Ostoït aux peuples des étoiles qui en étaient dépourvus, dans une campagne massive d'évangélisation, plus tard appelée la Grande Communion.

L'Empire, dès qu'il le put, envoya donc de puissants vaisseaux (des "arches") explorer les systèmes voisins et fonder des dominions. L'ensemble des dominions et de l'Empire fut alors appelé Union Sainte.

La Grande Communion s'étendit partout où il était possible de s'étendre, ralliant de gré ou de force les races autochtones sous couvert d'une religion bienfaitrice.

Fonctionnement Modifier

Fonctionnement Politique/Religieux et Administratif Modifier

L'Union Sainte se base sur la religion Ostoït pour affirmer sa légitimité et son contrôle, ce qui lui donne une cohésion assez importante.

Dans la théorie, l'Empire de Dzlnangdar, centré sur Amnéré, est au coeur administratif et religieux de l'Union, mais dans la pratique, l'éloignement des dominions rend les choses plus complexes.

L'Union est en fait composées de multiples zones plus ou moins indépendantes appelées am'nag (singulier : am'na), qui sont en fait des sortes de dominions régies par des "seigneurs" (am'nakee, singulier : am'naket), le plus souvent Zaltones ou Remnites, et qui sont toujours de hauts dignitaires religieux.

Le rôle des am'nakee (de même que la nature des am'nag) varie d'un dominion à l'autre, et peut aller de celui de simple représentant de l'Empire (comme c'est le cas sur Kalan'tri, planète-mère des Yar'nai) à celui de véritable régent administratif (comme sur Cernim, planète-mère des Ral'na).

Les am'nakee d'une zone (généralement une nébuleuse) sont généralement administrés par un am'naket "général" (sor' am'naket), nommé par l'Empire lui-même.

L'Empire est par ailleurs affublé d'une sorte de gouvernement fédéral, composé de ministères (sayak'yaree), qui gèrent les ressources et les décisions à l'échelle de l'Union dans son ensemble, ainsi que du Grand Temple (sor' osto), haut lieu de la religion Ostoït et qui lui sert de chef.

Armée, Inquisition Modifier

L'Union Sainte dispose d'une puissante armée, qui sert tout à la fois de police et de forces armées en cas de conflit ou de conquête.

Les soldats de l'Union Sainte sont connus pour avoir une foie indéfectible dans la religion et surtout dans l'Empereur, et il est d'ailleurs assez difficile d'y rentrer.

À cette institution s'ajoute un corps particulier destiné à traiter les affaires en relation avec la religion, les Chevaliers d'Ibtu'knatsm (Ibtu'knatsm are'bnee), que l'on appelle parfois abusivement l'"inquisition".

En effet, ce corps a pour but de traquer et punir les "hérétiques", c'est-à-dire toute personne ne faisant pas montre de suffisamment d'enthousiasme envers le religion ou l'Empereur.

Relations avec les autres factions Modifier

Avec la Fédération Intergalactique Modifier

Les relations entre l'Union Sainte et la Fédération sont plutôt mauvaises. On a d'un côté un ordre fondé sur la religion et de l'autre sur l'argent, mais avec un rayonnement culturel comparable, ce qui agace profondément l'USG (notamment, l'accès à la culture de la Fédération est censé être formellement interdit, pour éviter de "polluer" les esprits faibles).

Par ailleurs, la Fédération a pris à l'Union Sainte un de ses avant-postes les plus stratégiques, parfois considéré comme un véritable symbole de l'avancée technologique de l'Empire, Sitirci.

Avec les Républiques Galactiques Unies Modifier

Officiellement, l'USG n'a rien à voir avec les Républiques. Officieusement, il s'agit d'une bonne source de biens manufacturés bon marché, ainsi qu'une bonne destination pour les opposants politiques.

Par ailleurs, l'USG et les RGU ont contracté un accord pour certaines missions archéologiques, puisqu'un nombre important de vestiges Hartars se trouvent à la frontière entre les deux factions.

Néanmoins, cela n'a pas empêché les RGU d'attaquer sournoisement l'Union Sainte durant la Deuxième Guerre Inter-galactique.