FANDOM


Les Humains sont une race dominante de la Fédération Intergalactique basés dans le système New Helios.

Biologie Modifier

Les Humains sont des créatures humanoïdes (mot qui vient d'ailleurs de « humain ») bipèdes à la peau variant du blanc au noir en passant par des teintes généralement chaudes. Ils sont pourvus de deux yeux, d'un orifice olfactif, de deux orifices auditifs et d'une bouche. Ils possèdent des membres antérieurs agiles munis de mains à cinq doigts dont un pouce opposable.

Il mesurent de 1m50 à 2m10 et ont une espérance de vie de 120 ans environ.

Histoire Modifier

Durant l'ère précédente (3e ère, s'étalant de l'an 1 à l'an 12,121), les Humains ont connu un développement pour ainsi dire quasi exponentiel : en l'espace d'une douzaine de millénaires, ils sont passés de sociétés éparses primitives à des civilisations complexes et prospères, avant de connaître un déclin inévitable, extrêmement lent, durant le dernier siècle de l'ère.

La planète natale des Humains (Gaïa), s'approchait inéluctablement de son soleil ce qui, combiné à l'activité industrielle intense de la planète a augmenté sa moyenne en température de 10 K, provoquant la fonte des glaces aux pôles et donc une augmentation du niveau de la mer, submergeant de très grandes portions du territoire et forçant les populations à se rassembler sur des îles éclatées.

La température a continué d'augmenter, ce qui a causé une évaporation massive de l'océan. L'eau dans l'atmosphère s'est vue alors arrachée par une série de vents solaires violents, asséchant petit à petit la planète jusqu'à ce que l'eau ne soit plus qu'à l'état de micro-lacs. Cette raréfaction très soudaine de l'eau sur Gaïa ainsi que l'amenuisement progressif des ressources sur la planète et sur les colonies de la Lune et de Mars ont été le signe incontestable qu'il fallait sortir du système d'Hélios au plus vite.

À ce moment là, l'humanité était divisée en deux factions politiques : l'Union Occidentale et l'Empire Oriental. Chacune de ces divisions se partagaient à peu près la moitié du territoire total Humain (en comptant donc les colonies et les bases spatiales). L'Union Occidentale fut la première à réagir : elle créa un prototype de vaisseau d'une ampleur considérable (environ 1 600 000 km2), Ulysse, premier véritable vaisseau-monde de l'humanité, capable de contenir pas moins d'un milliard d'Humains en plus de tous les services nécessaires à leur survie en autarcie et même une petite biosphère.

Ulysse a mis 9 ans a être construit, et ne tarda pas à s'aventurer hors du système solaire. Il en revint, chargé de ressources trouvées sur divers astéroïdes/exoplanètes, ressources qui allaient permettre à l'Union de construire d'autres vaisseaux-mondes, plus grands encore.

L'Empire, de son côté, était en perdition; il ne pouvait supporter que son rival réussisse mieux que lui. Il décida alors de créer une arme bactériologique, la phage. Elle aurait dû décimer en majoriter les populations de l'Union Occidentale, permettant à l'Empire de s'envoler, seul, dans les vaisseaux-mondes, mais le plan n'a pas vraiment marché comme prévu : certes l'arme fonctionnait, mais la pandémie atteignit équitablement les deux camps. La situation était alors devenue critique; l'Empire et l'Union décidèrent de mettre leurs différents de coté afin d'accélérer la constructions des vaisseaux, qui accueilleront donc les deux factions.

La planète et les colonies furent évacuées, et il ne resta plus sur Terre que les malades. L'humanité et sa flottille sortirent définitivement du système Hélios.

Les vaisseaux-mondes scrutèrent inlassablement la galaxie à la recherche d'une planète habitable ou d'une civilisation assez évoluée pour admettre l'existence d'autres races, mais en vain. Aux alentours du système Kepler-78, ils tombèrent nez-à-nez avec un croiseur d'une autre race, les Xélènes. Le croiseur fuit immédiatement.

Dans le système, les Humains décidèrent de s'installer : trois des six planètes qui le composent sont parfaitement viables : ils se posent donc sur « New Gaïa », une fois et demi plus grande que Gaïa et recouverte de végétaux relativement analogues. Ils rebâtirent une civilisation assez rapidement, exploitant les astéroïdes de la ceinture de Kuiper de Kepler-78 (maintenant renommée « New Helios »).

Culture Modifier

Les Humains ne se cachent pas d'avoir été jadis très belliqueux. Mais les multiples erreurs terribles qu'ils ont commises ont fini par les assagir : anéantissement de villes entières, armes bactériologiques aussi efficaces que douloureuses, destruction de deux vaisseaux-mondes...

« Peu importe l'avancement technologique, c'est toujours une question de survie, et on ne survit pas lorsqu'on est divisés », disait le président du Conseil de New Gaïa, Robert Olstanson.

Les Humains sont donc relativement pacifiques et diplomates, mais il ne leur en faut pas beaucoup pour retomber dans leurs tréfonds les plus noirs : il suffit de voir les dernières guerres intergalactiques pour s'en rendre compte.

Les Humains, durant la troisième ère, ont développé une société de loisirs : danse, musique, arts, littérature, ... Il n'est pas rare que certains Humains se voient distingués de prix intergalactiques, même s'ils ne sont pas en majorité dans les concours.

Organisation politique Modifier

L'organisation politique Humaine est extrêmement hiérarchisée et suit le principe de la séparation des pouvoirs :

Le Haut Commandement Modifier

Le Conseil Modifier

C'est l'institution qui possède le pouvoir exécutif. Il est composé de 101 membres dont un conseiller suprême et quatre conseillers assesseurs qui servent à départager les débats et qui mènent à bien chaque séance. Les conseillers sont élus par suffrage proportionnel de liste. La liste majoritaire doit par la suite présenter une liste de candidats au poste de conseiller suprême qui sera donc élu lui aussi par le peuple. Le conseil suprême, une fois en place, doit choisir ses quatre assesseurs parmi les cinq listes majoritaires moins la sienne, puis placer les divers conseillers dans chaque département.

Cet organe prend les décisions relatives à l'humanité : il applique les lois, prend les mesures, décide des états de crise, contrôle l'armée, etc.

La Chambre des lois Modifier

C'est l'institution qui possède le pouvoir législatif. Il est composé de 2500 députés élus, 20 « arbitres » choisis par les députés et un Grand Député, choisi par les arbitres. Dans l'absolu, chaque juridiction possède au moins un député, mais les plus grosses peuvent en avoir trois ou quatre.

Cet organe crée et vote les lois. Pour qu'une nouvelle loi soit créée, un minimum de 100 députés doivent en déposer le prototype : il sera ajouté à l'ordre du jour du mois suivant -- ceci est aussi valable en cas de modification d'une loi existante. En début de séance, un arbitre (« l'énonciateur ») énumère les lois à voter : pour chaque loi, la Chambre vote en faveur de la promulgation, de la modification, ou de l'abandon du texte. Le Grand Député, à la vue des résultats du vote et aidé de ses arbitres, décide s'il faut oui ou non relancer un vote (et éventuellement amender la loi). Si la loi est finalement acceptée, elle est présentée au Conseil, qui la promulgue.

La Grande Cours de Justice Modifier

C'est l'institution qui possède le pouvoir judiciaire. Elle est composée d'un grand nombre de magistrats répartis à travers l'humanité ainsi que de neuf juges extraordinaires élus par les magistrats tous les ans et qui ne se réuni qu'en cas de « procès d'intérêt majeur », i.e. : crime de guerre, destruction à grande échelle, assassinat sur-qualifié (typiquement : sur membre du Haut Commandement), etc.

Les juges ont pour responsabilité de faire appliquer la loi, et ce à toutes les échelles. On trouve ainsi une grande variété de juges : les juges d'intérêts privés (litige légal entre deux particuliers), les juges d'intérêts commerciaux (litige légal entre deux corporations, ou parfois entre une corporation et un particulier), les juges d'intérêts criminels (chargés de sanctionner toute entorse à la loi). Dépendant de la nature du litige/infraction, on convie à l'audience un (juge unique), trois (Petite Assise), cinq (Assise) voire neuf juges (Grande Assise). Par exemple, de la revente illégale a petite échelle se verra traitée par un unique juge alors qu'une atteinte massive à la population de la part d'une entreprise sera jugée par une Grande Assise de neuf juges.

Il est à noter que la plupart des délits sont en fait réglés par les forces de l'ordre : vols non qualifiés, tentatives de crime, intrusions, etc. Mais même sachant cela, le système judiciaire Humain est complètement dépassé, et laisse souvent passer les « petites », affaires, ce qui pousse assez souvent les entreprises et les populations à faire appel à des compagnies de surveillance privées voire à des milices.

Les Ambassades Modifier

Centre névralgique des relations intergalactiques, les ambassades accueillent un Consul de chaque espèce plus son escorte. Chaque section de l'ambassade est une partie du pays du Consul, et c'est un site extrêmement protégé.

Institutions relatifs à une juridiction ou à un groupe de juridiction Modifier

L'Assemblée Juridictionnelle Modifier

Elle est en général composée d'une petite centaine à plus de 300 individus, dépendant de la taille, de la population et du poids de la juridiction. Les assemblistes sont élus par le peuple de la juridiction, les mandats peuvent varier en temps mais ont une moyenne de quatre ans.

Il s'agit d'un organisme exécutif et législatif à pouvoir réduit : il est en mesure de voter des décrets du moment qu'ils sont approuvés par le Haut Commandement et peuvent prendre certaines décisions, dès lors qu'elles ne contredisent pas les décisions supérieures.

Dans certains cas très spécifiques, ils peuvent voter des lois qui vont à l'encontre des règles du Haut Commandement. Ce fut notamment le cas pour une colonie péri-hypérienne militaire basée sur la lune Balanos, terre extrêmement hostile de part son froid glacial. La Chambre avait interdit le Zdoom, alcool xélène très fort qui, si pris en grande quantités, peut occasionner des lésions cérébrales temporaires plus ou moins importante (phénomènes de dépendance, hallucinations, etc.). L'ennui, c'est que c'est l'unique alcool consommable qui ne gèle pas sur Balanos. La totalité de la colonie et des juridictions qu'elle contenait a donc voté une loi pour autoriser exceptionnellement le Zdoom sur la lune d'Hypérion, appuyée par pas moins de 550 millions d'Humains. Le Conseil a, après de très longues négociations, localement autorisé l'alcool, à condition que sa vente, son importation et son exportation soient extrêmement contrôlées.

Les types de juridiction Modifier

Les mégalopoles : système majoritairement présent sur les planètes-mères, il s'agit d'un conglomérat de villes qui se touchent les unes les autres. Les mégalopoles sont en général dirigées par un « gouvernement central trans-cités » situé dans la ville la plus importante, mais chaque citée possède un gouvernement propre. New Gaïa possède trois mégalopoles, géographiquement séparées par trois océans : Éos, Coéos et Théia.

Les îlots : caractéristiques des colonies, il s'agit de villes isolées, parfois reliées entre elles par de grands axes. Chaque ville a un commandement propre. Un exemple est celui d'Ouranos, deuxième planète de New Hélios : recouverte à 80% d'océans, Ouranos ne présente nativement que des archipels éparses (plus tard complétés par des îles artificielles) reliées entre eux par des monorails.

Influence Modifier

Article détaillé : Colonies Humaines
Les Humains constituent l'une des races fondatrices de la Fédération Intergalactique et bénéficient, à ce titre, d'une influence incontestable sur son territoire.

Il s'agit par ailleurs d'une race d'explorateurs et de colonisateurs particulièrement expansive qui, non contente d'avoir investi la totalité de leur système, est également allée voir dans d'autres systèmes et même dans d'autres galaxies.

Les presque deux mille milliards d'individus répandus à travers l'univers en font une race assez prépondérante dans le Grand Amas.